31
July , 2014
Thursday

Ranska.net

Le filmomètre - L’actu ciné en Finlande

Vous êtes ici > Ranska.net > Ranska.net > 2003 > STANDING IN THE SHADOWS OF MOTOWN (sortie le 8.8.03)

French with Vincent

Apprenez le francais avec Vincent

Les comptines de la grenouille

Vous êtes prêts à chanter ?

Imagiers.net

Découvrez Imagiers.net

Vous aimez les ecards ?

Pour tout leur dire...

Vous aimez les ecards ?

Pour tout leur dire...

Comptines pour tous

Envie de chanter ?

Paul Justman, 2002

Avec The Funk Brothers, Ben Harper, Joan Osborne, Bootsy Collins, Chaka Khan, Montell Jordan, Gerald Levert, Meshell Ndegeocello

Le site officiel est
ici

 

Ils ont aligné plus de titres en tête des hit-parades que les Beach boys, Elvis, les Beatles et les Rolling Stones réunis. Qui peuvent-ils bien être ? Les Funk Brothers bien sûr. Le nom ne vous dit rien ? C’est précisément à cette ignorance que le documentaire de Paul Justman entend mettre un terme.

Les Funk Brothers, ce sont donc les musiciens Motown, ceux qui se cachent derrière The Supremes, The Four Tops, Marvin Gaye ou encore The Temptations. En passant commodément sous silence l’apport des paroliers, producteurs, voire des interprètes, le film présente résolument les Funk Brothers comme les seuls responsables de l’incroyable succès de Motown.

Composé d’interviews des musiciens eux-mêmes, d’absurdes dramatisations de souvenirs (avec acteurs et mise en scène !?) et aussi d’extraits d’un concert récent des Funk Brothers auquel avait été convié plusieurs chanteurs actuels, STANDING IN THE SHADOWS OF MOTOWN progresse de manière un peu anarchique ni vraiment chronologique, ni vraiment thématique.

Le ton du documentaire n’est guère plus satisfaisant que sa forme : très rapidement le film tourne à l’auto célébration systématique. Deux minuscules moments cependant à sauver : l’anecdote des pistolets sur la table pour aller chercher un cachet en fin de soirée et les bouleversantes et mystérieuses larmes de Bob Babbit quand on lui demande si être blanc dans une formation composée essentiellement de Noirs n’était pas difficile dans le Detroit des années 60. Le film aurait pu s’aventurer dans ces directions : le pittoresque ou le racisme au lieu de cela il n’est qu’une complaisante série d’interventions où chacun congratule et ménage tout le monde.

Edmond de Saint-Pierre
esp@ranska.net

Responses are currently closed, but you can trackback from your own site.

                                                                                                                                                                                                   
Add to Google Reader or Homepage Subscribe in NewsGator Online Subscribe in Rojo Add to My AOL Add to netvibes Subscribe in Bloglines Add to The Free Dictionary Add to Plusmo Subscribe in NewsAlloy Add to Excite MIX Add to fwicki Add to Webwag Add to Attensa Receive IM, Email or Mobile alerts when new content is published on this site. Subscribe in podnova Add to Pageflakes 
    Loading...



Recent Comments

Recent Comments

BABYLON A.D. (sortie le 3.10)

On Oct-1-2008
Reported by ESP

PIANISTI/ THE PIANIST (sortie le 11.4.03)

On Feb-14-2007
Reported by ESP

FLIGHT PLAN (sortie le 21.10.05)

On Feb-15-2007
Reported by ESP

INSIDE MAN (sortie le 31.3.06)

On Feb-15-2007
Reported by ESP

Recent Posts