25
December , 2014
Thursday

Ranska.net

Le filmomètre - L’actu ciné en Finlande

Vous êtes ici > Ranska.net > Ranska.net > 2004 > SAW (sortie le 17.12.04)

French with Vincent

Apprenez le francais avec Vincent

Les comptines de la grenouille

Vous êtes prêts à chanter ?

Imagiers.net

Découvrez Imagiers.net

Vous aimez les ecards ?

Pour tout leur dire...

Vous aimez les ecards ?

Pour tout leur dire...

Comptines pour tous

Envie de chanter ?

SAW (sortie le 17.12.04)

Posted by ESP

James Wan, 2004

Avec Cary Elwes, Monica Potter, Danny Glover, Leigh Whannell

Le site officiel est
ici

 

Prisonniers d’une salle de bains sordide, deux inconnus sont transformés en pions pour psychopathe très joueur. Thriller horrifique doté d’un premier quart d’heure remarquable, SAW ne tient malheureusement aucune de ses promesses.

L’étonnante tension dramatique du début s’abîme dans une parenthèse où d’inutiles flash-back se lisent comme un menu de scènes révoltantes. Le film perd alors tout rythme narratif et l’horreur elle-même, victime d’un montage en accéléré tend à terriblement s’atténuer. Et puis, cerise empoisonnée sur un gâteau de moins en moins appétissant, l’acteur principal, Cary Elwes, après avoir été passablement irritant, verse carrément dans le ridicule. Ilot d’humour (involontaire) dans un océan de sadisme, sa prestation fera date !

Si le premier long métrage de James Wan ne parvient pas à être aussi perturbant qu’il le souhaiterait (il est toutefois, même en l’état, à fortement déconseiller à tous ceux qui n’auraient pas le cœur bien accroché…), il le doit en partie, comme on l’a vu, à Cary Elwes mais aussi à son scénario (écrit par l’autre prisonnier de la salle de bains, Leigh Whannell) qui ne parvient pas à inscrire ses scènes épouvantables dans une dynamique narrative. C’est un peu comme si les bonus d’un DVD constituaient le coeur d’un film !

SAW est symptomatique d’une certaine tendance du cinéma américain pour laquelle un début sensationnel et une fin inattendue (et il faut bien reconnaître que celle-ci, on ne la voit pas venir !) semblent avoir infiniment plus de valeur que la trame narrative elle-même.

Edmond de Saint-Pierre
esp@ranska.net

Responses are currently closed, but you can trackback from your own site.

                                                                                                                                                                                                   
Add to Google Reader or Homepage Subscribe in NewsGator Online Subscribe in Rojo Add to My AOL Add to netvibes Subscribe in Bloglines Add to The Free Dictionary Add to Plusmo Subscribe in NewsAlloy Add to Excite MIX Add to fwicki Add to Webwag Add to Attensa Receive IM, Email or Mobile alerts when new content is published on this site. Subscribe in podnova Add to Pageflakes 
    Loading...



Recent Comments

Recent Comments

Recent Posts